Revue de presse

img027.jpg

Galerie Art-Passion-Limoges avec Louis TAMAIN


« Depuis maintenant plus de 40 ans, l’œuvre très riche de Pierre Noailhac, figuratif classique, travaillant essentiellement au couteau, démontre son souci scrupuleux du respect de la nature et sa volonté de la magnifier en transcrivant sur la toile l'ambiance et les émotions susceptibles de déclencher le rêve. »
La Nouvelle République (2007)

 


« Vibrant à l'unisson des beaux paysages, Pierre Noailhac nous entraîne au-delà de leur simple représentation, au partage de leur âme offrant le clair-obscur des sous-bois, la magie de la neige, le tourbillon des cascades, les jeux de lumière et de couleurs parfaitement rendus par des touches subtiles et une palette aux tons délicats. »
Sud-Ouest (2004)

 


« Animé par la foi de l'autodidacte, Pierre Noailhac sait faire partager ses émotions et ses émerveillements. Il capte les ambiances,les lumières, et les fait vivre sous nos yeux. Il donne à voir autant qu'il transmet. »
Le Populaire du Centre (1998)

 


img029-1.jpg     img030.jpg


Nicole LAMOTHE - UNIVERS DES ARTS (1995)

 


« Depuis sa tendre enfance, aquarelles et pastels font partie de l'univers de Pierre Noailhac. Son indispensable couteau à portée de main, il navigue dans les méandres de la peinture figurative avec un zeste de néo-impressionnisme. »
La Nouvelle République (1994)


 a-la-une-du-journal-local.jpg     img028.jpg

Le Populaire du Centre (1994)

 


"Authentique, intacte, la peinture de Pierre Noailhac est un verbe poétique qui embrasse et embrase la nature."
Le Populaire du Centre (1993)

 


« Pierre Noailhac fait revivre sur ses toiles, aquarelles, fusains, sanguines et pastels, les forêts, les paysages de neige, les bourgs aux pierres chargées d'histoire. Sa peinture est un véritable dialogue avec la nature. »
Limousin Magazine (1992)

« Les œuvres de Pierre Noailhac présentées à Gunzenhausen sont principalement inspirées par la nature, ce qui rattache le peintre au courant impressionniste de l’École de Crozant, apparue en 1850 dans le département limousin de la Creuse. Il nous offre ici une splendide promenade empreinte de rêve et de poésie . »
Altmühl Bote (1992)
img018.jpg


"Pierre Noailhac peint au coup de foudre: que la qualité d'un éclairage dans une futaie le séduise et c'est une nouvelle œuvre qui est née. Il nous fait voyager et rêver dans une atmosphère extrêmement sereine où la luminosité et la sobriété des paysages bercent le regard. »
J. MORLAUD  - l'Echo du Centre (1991)

« Les jeux de lumière dans le frémissement des feuilles, à l'orée des bois, la farandole des couleurs, témoignent d'une technique parfaitement maîtrisée témoin d'un passage progressif à l’impressionnisme .»
L'Essor du Limousin (1991)

« Peintre figuratif, apparenté aux impressionnistes, Pierre Noailhac s'attache à recréer la douceur de notre campagne, allant de l'euphorie du printemps à la sérénité de la neige. La subtilité de la palette et une technique affirmée témoignent d'un art bien maîtrisé.»
La Vie Corrézienne (1991)

 


 

img058.jpg

 


« Les aquarelles et les huiles de Pierre Noailhac racontent son amour pour le Causse corrézien qui n'a rien d'une aventure tant ses œuvres sont l'histoire d'une rencontre entre la lumière et la pierre. Sous son pinceau l'on retrouve ces tons si particuliers de la pierre blanche et de la terre rouge du sol caussenard qui font le charme des campagnes calcaires. »
Dominique RICHARD - Sud-Ouest (1986)

« Traitées avec délicatesse, les œuvres de Pierre Noailhac révèlent un sens aigu de la nature, une belle vérité du paysage à toutes les saisons, de l'exaltation de l'été à la sérénité de la neige «
La Montagne (1986)

 


"Pierre Noailhac raconte, à sa manière discrète et pudique le Limousin, pays des collines bleues"
Le Monde (12 Juin 1984)


 





Date de dernière mise à jour : 31/10/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×